Quasar 2017

Dernière modification:

Équipe féminine Master de la Ville de Québec. Les femmes de Québec n'ont pas peur d'aller plus loin que le ciel dans leur conquête des hauteurs ultimes. Suivez l'aventure de Quasar: 20 étoiles matures et brillantes, au centre des disques, évoluant pour donner naissance à une nouvelle galaxie de possibilités. 

Tournois envisagés en 2017

Frisbee Fest

Pour sa seconde saison d’existence, Quasar a changé de visage avec le recrutement d’une douzaine de nouvelles joueuses, parmi lesquelles on compte des compétitrices aguerries. À l’occasion du premier tournoi de la saison, les filles étaient fébriles de connaître la position de l’équipe sur le tableau du ultimate féminin et d’établir cette cohésion si cruciale au succès d’une équipe.

Un tournoi en mai présente toujours une incertitude quant aux conditions météorologiques. L’édition 2017 du Frisbeefest passera aux annales comme étant l’année la plus clémente. Dans ces circonstances, l’occasion était belle de mettre en action ce qui avait été vu en pratique.

Les deux premières rencontres de la ronde préliminaire ont permis aux filles de Quasars de s’apprivoiser lors de match sous leur contrôle. Exo et Stella B n’ont offert qu’une opposition minimale et Quasar a pu survoler son cahier de jeu sans la pression de la victoire. Les matchs se sont conclus par des marques de 15-1 et 15-2.

Le troisième match contre Venus, de Montréal, présentait un plus grand défi. Les entraîneurs ont persisté avec leur idée de jouer à 3 lignes équivalentes en considérant que le résultat du match n’avait que peu de conséquence pour la suite des choses. Venus ont rapidement pris les devant, profitant des erreurs de Quasar, qui sont venus bien près de combler l’écart avant la demie. Mais les filles de Québec n’ont pu contenir la progression de Venus, qui l’a emporté à 15-8.

La journée de dimanche s’annonçait tout aussi clémente que la veille quant à la météo, mais beaucoup plus intense dans les affrontements. Dans le premier match de la ronde finale, Quasar affrontait d’abord X-Squad, l’autre équipe Master féminine du tournoi. Dans le passé, les matchs contre le filles de Montréal ont toujours été serrés et ponctués de prise de bec. Pour cette première partie de l'année contre l'équipe montréalaise, Quasar l’a emporté facilement 12-4, et ce, sans friction notable.

Pour la demie-finale, il a été entendu entre les quatre équipes concernées de favoriser un affrontement contre un nouvel adversaire. Venus se mesurait donc à Storm tandis que Quasar retrouvait les Qub. Les stratégies défensives du coach Dorval ont réussi à semer une dose suffisante de confusion chez l’offensive de Quasar pour provoquer des erreurs coûteuses. Toutefois, après de judicieux ajustements et une intensité renouvelée en défensive, les filles de Quasar ont resserré la marque et créé l’égalité et même prendre l'avance. En fin de match, les jeunes femmes de Québec ont eu le dessus avec deux bris consécutifs en les défaisant 9-8 dans un match enlevant, fort en intensité et en décibels.

Pour la finale de consolation, Quasar s’opposait à Storm, de Montréal. Profitant d’une avance acquise tôt dans le match, les filles de Québec ont maintenu leur avantage malgré les blessures d’usure qui raccourcissaient le banc. Storm n’a jamais réellement inquiété Quasar, qui l’emporte 9-6.

Quasar, préclassées 4e sur 11 termine donc 3e à cette édition ensoleillée du Frisbeefest de Trois-Rivières. Le prochain rendez-vous sera à Montréal, ou plutôt Saint-Jean-sur-Richelieu, pour le Jazz. Ce tournoi sera assurément plus intense car Quasar y est préclassées 7e aux côtés d’équipes comme Vintage et Iris, qui étaient absentes à Trois-Rivières.

MVP : MC Guay, pour sa contagieuse intensité sur le terrain et dans les caucus.

Jazz de Montréal, 10-11 juin 2017

Tenu pendant la fin de semaine du Grand Prix de F1, sur les terrains du collège militaire de Saint-Jean-sur-Richelieu, le tournoi accueillait 22 équipes masculines et 18 équipes féminines. Fort de leur performance à Trois-Rivières, les filles de Quasar se sont taillées une place dans le top 8, en 7e. Cette position recherchée leur offre l’opportunité d’affronter les meilleurs équipes québécoises et ontariennes. Lors de leur ronde préliminaire, Quasar affronte tour à tour, Stella (2), Vintage (3) et Venus (6).

Sous un soleil lourd, Quasar amorce la journée contre la réputée équipe d’Ottawa, Stella. Dès les premiers jeux, les filles de Quasar font de coûteuses erreurs qu’elles ne peuvent récupérer et au lieu de mener 3-1 se trouvent de l'arrière 0-4. La stabilité du jeu et les longs gains de Stella viennent à bout des filles de Québec. Quasar est défait par la marque de 15-5.

Contre une autre équipe au passé glorieux, Vintage, les joueuses de Quasar ne font guère mieux. Des erreurs de trac en début de match creusent une avance de 4-0 à l'avantage des Masters de Montréal. Quasar ne perd pas sa motivation et tente de rattraper le retard, sans succès. Le match se termine 15- 9. Cet affrontement entre Masters était attendu et les dames de Montréal ont démontré pourquoi elles dominent le ultimate mondial.

Le troisième affrontement de la journée oppose Quasar à Venus. L’opposition est féroce et la marque reste serrée tout au long du match. Toutefois, Quasar peine à capitaliser sur les nombreux revirements provoqués. Venus prend et garde l’avance tout au long du match pour le remporter 15-10.

En prenant la dernière position de la ronde préliminaire, Quasar doit défendre sa place dans le top 8 contre une équipe de Toronto au nom singulier, Tox6ix, préclassée 10e. L’équipe est jeune et rapide, mais le manque d’expérience contre une défensive de zone étanche permet à Quasar de se sauver avec une victoire de 10-6

Après un samedi idéal en fait de météo, la journée de dimanche se démarque par l’intensité du vent qui balaie les terrains d’une zone à l’autre. Dans ces circonstances, l’avantage revient à l’équipe qui réussit à marquer contre le vent, un exploit que Quasar prendra du temps à réaliser.

Le quart de finale se joue donc contre Iris, l’équipe féminine élite du Québec. Tout au long de la première moitié du match, Quasar réussit à défendre la zone de but à contre-vent pour maintenir la marque à 3-3. Éventuellement, Iris réussit à marquer un point contre le vent, puis un deuxième. L’écart est irrécupérable pour Quasar qui voit la victoire s’envoler malgré une bonne bataille. Défaite de 8-3.

Le prochain affrontement oppose les filles de Québec à Eclipse, une équipe Master d’Ottawa. La lutte est serrée tout au long du match. Eclipse réussit à marquer contre le vent. Quasar n’arrive pas en en faire autant. Le match chaudement disputé se termine 7-5 à l’avantage d’Eclipse.

Pour disputer la 7e position, Quasar affronte P77 dans un match écourté pour permettre un départ hâtif aux dames de Waterloo. Encore une fois, l’intense vent force de longs points qui se terminent dans la zone sous le vent. Dans les derniers instants du match de 50 minutes, Quasar réussit à marquer un point contre le vent alors que la marque est égale à 4-4. Ce point victorieux conclut la journée sur une bonne note.

Le prochain rendez-vous de Quasar a lieu à Shawinigan, pour déterminer le classement des équipes Master féminines québécoises. Comme Ultimate Canada et l’organisation des CUC 2017 ont accepté d’étendre la catégorie Master féminin à 12 participants, les trois équipes du Québec sont admises d’emblée. Quasar y retrouvera donc Vintage et X-Squad, d’abord à Shawinigan, puis à Ottawa, en août.

MVP : Myl, dont le maniement du disque a rendu la journée de dimanche beaucoup moins difficile.

 

CQU7 

Grosse journée pour Quasar, qui finit 2e au Québec dans la catégorie Master. Victoire sans équivoque de 15-0 contre X-squad, suivi d'une défaite 11-10 contre Vintage en universe. Le 3e match contre X-squad s'est soldé par une victoire 15-4 et on retourne à la maison crinquées, fières et ben excitées pour le No Borders la semaine prochaine!

 

 

No Border's d'Ottawa, 22-23 juillet 2017

 

Après une longue pause entrecoupée par une courte journée au Championnat Québécois d’Ultimate, Quasar était gonflée à bloc pour leur participation à la 33e édition de ce vénérable tournoi. Les pluies des précédentes semaines ont semé le doute sur la tenue de l’événement, mais Dame Nature fut clémente et les terrains se sont suffisamment asséchés pour accueillir les crampons des participants.

 

Quasar était préclassée au 6e rang pour entamer ce tournoi, donc 3e d’un pool de 4 équipes. La ronde préliminaire se déroule en 3 courts matchs de 70 minutes. La première rencontre oppose Quasar à leur jeunes voisines de Québec, les Qubs, qui sont préclassées au premier rang du pool. Dès les premiers points, les filles de Quasar n’accordent aucun répit à leurs opposantes. L’intensité est maintenue sans relâche. Il faut attendre le 11e point de Quasar avant que les Qubs marquent leur premier. L’absence des principaux pivots offensifs chez les Qubs a pesé lourd dans l’issue du match, que Quasar remporte 13-3.

 

Galvanisée par leur performance, Quasar affronte aussitôt la seconde équipe du pool, Eclipse, l’équipe Master d’Ottawa. Point pour point, avec quelques brèves avancées, le match est chaudement disputé. Le rythme du jeu est passablement différent du précédent match et chaque point est une bataille. Il faut attendre la fin du temps réglementaire alors que le score est égal à 8-8 pour déterminer le gagnant de cet affrontement. Nos meilleurs éléments réussissent à marquer le point gagnant. Victoire sur le point universel pour Quasar.

 

Après une longue pause et des spéculations sur l’allure du classement à la fin de cette ronde, nous rencontrons une équipe qui nous avait fait mal paraître en fin de tournoi l’année précédente. Tempest, venues de Terre-Neuve en petite délégation, ont su montrer qu’elles avaient du caractère et de la résilience. Les filles de Quasars ont dû puiser dans leur propre ressource pour maintenir le pointage à égalité. C’est encore une fois sur le point universel que l’équipe de Québec a arraché la victoire à Tempest (9-8) pour finir la journée avec une fiche parfaite.

 

En terminant au premier rang de la ronde préliminaire, Quasar se soustrait à un quatrième match de reclassement et peut ainsi profiter d’une période de repos supplémentaires ainsi que des plaisirs que peut offrir Ottawa.

 

Le dimanche, pour débuter la ronde finale, Quasar affronte Salty, une équipe composée de joueuses des maritimes. De réputation, les équipes de l’est font un excellent usage du jeu long et Quasar met en place les formations défensives pour forcer le jeu plus court. Avec un succès mitigé, les filles de Québec parviennent à retenir l’offensive de Salty. Les points s’échangent jusqu’à la fin des 90 minutes. Encore une fois, il faut disputer un point décisif pour déterminer la gagnante de ce quart de finale. Après plusieurs revirements, Quasar réussit à capter le disque dans la zone opposée pour filer avec une savoureuse victoire de 9-8.

 

À peine ont-elles repris leur souffle que les filles de Quasar retrouvent Vintage sur leur chemin pour le match de demi-finale. Après avoir perdu les CQU7 sur le point universel, les filles de Québec comptent bien montrer à nouveau à leur opposante que le Master féminin n’est pas l’affaire d’une seule équipe au Québec. La première demie du match est chaudement disputée, mais Quasar peine à contenir les attaques chirurgicales de Vintage. En deuxième demi, l’équipe de Montréal profite des nombreuses erreurs de jugement et d’exécution de la part de Quasar pour creuser une confortable avance et ainsi clore le match à 15-8. Pour Quasar, ce n’est que partie remise au prochain rendez-vous, au CUC.

 

Pour déterminer la 3e position, Quasar affronte une équipe du sud de l’Ontario, PPF. Bien que ce soit le dernier match du tournoi, le rythme est intense et les points s’échangent rapidement. Quasar parvient à plus d’une reprise à prendre les devants par trois points, mais les Ontariennes comblent l’écart. À la 90e minutes, le pointage est égal à 14 et PPF reçoit le lancer d’engagement pour le point universel. Quasar provoque le revirement et parvient à marquer le point final dans l’euphorie la plus totale.

 

Quasar continue sa progression en remportant la 3e position du No Borders, une amélioration de 3 places sur l’an dernier. Le tournoi a demandé sa part de sacrifice et plusieurs joueuses sont tombées au combat. Le temps est venu de raffiner nos stratégies et de soigner les corps en prévision du Championnate Canadien d’Ultimate (CUC) qui aurait lieu au même endroit du 17 au 20 août.

 

MVP : Crosby, qui a démontré sang-froid et habileté dans les nombreux moments critiques du tournoi. 

 

 

Championnats canadien d'ultimate (CUC), Ottawa, 17 au 20 août 2017

Après une excellente 3e place à No Borders, les femmes de Quasar s’amènent à Ottawa pour disputer l’ultime tournoi de 2017 dans la catégorie Masters féminin. Leur victoire contre Eclipse quelques semaines auparavant les positionnent au 2e rang du préclassement, derrière les redoutables championnes du monde, Vintage, qui avait arraché durement la victoire à Quasar lors du CQU7.

 

Lors de la première journée de la ronde préliminaire, Quasar affronte d’abord des rivales connues, X-Squad. L’équipe de Montréal n’est plus le reflet de l’édition 2016 et Quasar s’envole sans difficulté avec la victoire, comme elle l’a fait tout au long de 2017. Score final : 15-6.

 

Après une pause, Quasar rencontre une pétillante équipe de Calgary nommée Annie Oakley en l’honneur d’une courageuse femme qui a marqué l’histoire de l’Ouest américain. Les albertaines n’étaient pas de calibre contre une formation comme Quasar mais leur enthousiasme était palpable. Le seul point d’Annie Oakley fut célébré vivement. Score final : 15-1.

 

Pour terminer cette journée, Quasar retrouve les femmes d’Eclipse. Leur précédente rencontre avait été vive en émotion. Les femmes de Québec néglige leur préparation après deux matchs faciles et Ottawa prend rapidement une avance de 4-0. Les points s’échangent ensuite jusqu’à Quasar marque trois points consécutifs pour créer l’égalité à 7-7. Après la demie, Eclipse réplique avec vigueur et monte la marque à 12-7. Quasar n’a pas dit son dernier mot et marque à son tour 3 points. À 12-10 et avec quelques minutes à faire au match, Quasar frappe à la porte des buts sans succès. Il s’en est fallu bien peu pour que le scénario du No Borders se répète mais un splendide jeu défensif d’Eclipse met un terme aux espoirs de Quasar. Score final : 15-10 en faveur d’Eclipse.

 

Amère de leur défaite de la veille, les femmes de Quasar amorce la seconde journée de la ronde préliminaire avec le sentiment d’avoir quelque chose à prouver. Malheureusement pour elles, les femmes de Thrift Shop, d’Hamilton, subissent les contrecoups. Bien qu’elles marquent le premier point, il faut attendre au retour de la demie pour qu’elles en marquent un second. Quasar termine rapidement le match avec un score de 15-2, laissant amplement le temps aux femmes de Quasar de choisir un morceau de vêtement dans l’amusante friperie des ontariennes.

 

Au cours de la journée, les organisateurs gardent sur le qui-vive les équipes car l’état des terrains se dégradent rapidement à la suite des averses des jours précédents. Le premier match a été relocalisé et des discussions retardent la tenue du deuxième match. On étudie même la possibilité de retirer un match de la programmation car le ciel se fait menaçant. Toujours est-il que la pluie n’est pas tombée et que l’horaire allait être respecté, avec 30 minutes de retard.

 

Sur les coups de 16h, Quasar joue la seconde place du pool contre une équipe de Calgary, Dyna, qui ont aussi subi leur seule défaite aux mains d’Eclipse. Tôt dans le match, Quasar comprend que Dyna dispose d’un arsenal efficace. Les similitudes entre le style des deux équipes est frappante, mais les albertaines ont su profiter des revirements pour prendre une légère avance. Dyna provoque toujours plus d’erreurs chez les femmes de Quasar pour remporter la demie à 8-4. Malgré tous leurs efforts, Quasar ne parvient pas à solutionner la défensive de leur adversaire et le moral est sapée par la qualité de l’opposition. Les femmes de Québec ne parviennent pas à réduire l’écart. Dyna remporte la victoire à 11-7 et prend ainsi la seconde position du pool alors que Quasar termine 3e.

 

Pour le match de quart de final, Quasar rencontre aussitôt les forces fraîches de Vintage dont la journée s'est déroulée sans opposition notable. Les femmes de Montréal sont apparemment désinvoltes en début de partie. Elles n’avaient pas de quoi être soucieuses puisqu’elles prennent rapidement les devant contre une équipe qui avait tout donné lors du précédent match. Vintage creuse une confortable avance et les Montréalaises fileront vers une victoire facile de 15-6.

 

Le seconde journée est très éprouvante pour l’équipe de Quasar. En début de tournoi, les attentes étaient élevées, mais la dure réalité de la compétition les fait tomber de haut. La chute est douloureuse. Ensemble, Quasar se console et regarde vers l’avenir pour terminer ce championnat sur une bonne note.

 

Au troisième et dernier jour de compétition, Quasar affronte MINT, une équipe de Winnipeg. Vu l’état des terrains, les organisateurs envoient plusieurs segment de la compétition vers des terrains satellites pour disputer des matchs écourtés. Alors que les conditions météo des précédentes journées avait été sans reproche, le vent s’est mis de la partie au troisième jour. Quasar a vécu pire et les points contre le vent s’accumulent à leur avantage. Le défense étanche de Quasar n’est pas menacée par l’attaque manitobaine. Elle remporte la victoire à 9-5.

 

Elle enchaîne ensuite avec un match contre The Collective, une équipe constituée de joueuses des maritimes, principalement issues d’Halifax. La vitesse des femmes de Quasar et leur maîtrise du disque les amènent rapidement vers une victoire de 11-2.

 

Quasar termine donc le tournoi et la saison sur une bonne note en se plaçant 5e au pays dans la catégorie Master Féminin. Malgré le sentiment d’avoir sous-performé lors des CUC, les femmes de Quasar ont connu une année marquée par une progression significative de l’équipe et la naissance d’une solide cohésion, ce qui est de bonne augure. Quasar a maintenant le regard tourné vers la prochaine saison, qui laisse entrevoir plusieurs possibilités stimulantes. Dès le début de 2018, surveillez le retour de ce groupe de femmes remarquables sur la scène du Ultimate.

 

MVP : Myralie, dont le leadership a su inspirer ses coéquipières, autant par son attitude exemplaire que ses exploits sur le terrain.

 

Alignement 2017

Agnès Monseur
Annik Rochefort
Catherine Carrier
Catherine Leblanc
Gabrielle Durand
Gabrielle Massicotte
Geneviève Bolduc
Geneviève Lepine
Isabelle Thibeault
Julie Massé
Lydia LeBel
Marie-Christine Guay
Marie-Eve Thériault
Marie-France Veer
Marie-Hélène Beaudry
Marie-Pier Rousseau
Mathilde Lavoie
Mélanie Brassard
Mélany Analfio
Mélyssa Vachon
Myralie Roussin
Pascale Rousseau
Sofie St-Hilaire
Suzie Dufour
Valérie Labonté
Véronique Guay

Et sans oublier nos précieux coachs et notre assistante coach :
Jean-Pierre Lessard - Delonge
Yannick Leduc - Puncho
Patricia Paradis - Patsy

 

Pour connaître les faits saillants des tournois de 2016, cliquez ici

 

Liens vers site internet ou média sociaux de l’équipe

https://www.facebook.com/Quasar-ultimate-1717383848477779/?fref=ts