Quasar 2016

Dernière modification:

Tournois envisagés

  • Frisbee Fest

Le premier tournoi d’une nouvelle équipe est une expérience dont on tire plusieurs leçons. Les filles de Quasar sont venues à Trois-Rivières pour d’abord mesurer leurs forces à celles des autres équipes de la province et voir ce qu’elles peuvent réaliser ensemble après seulement quelques heures de pratique. Après tout, elles ont été classées au second rang de leur pool, au même niveau que les illustres QUB.

Le premier jour, sous des conditions clémentes, Quasar foule le gazon de Gentilly pour affronter d’abord des visages connus, ceux de Qarma. Rapidement, les joueuses de Quasar prennent les devants en n'offrant à leur concitoyennes que peu d’occasions de s’inscrire au pointage. Victoire de 12-2.

Dans le second match, Quasar se mesure aux protégées du légendaire Gavin d’Ottawa, l’équipe B de Stella. Avec la même efficacité, les filles de Québec savent tirer profit de leur meilleure maîtrise du disque et d’une défensive étanche. Victoire de 8-3.

Dans le troisième et dernier match de la journée, les Amazones de Montréal offre une chaude lutte aux filles de Québec. Les forces étant pratiquement égales, il suffit d’un bris de plus pour que les Montréalaises creusent une légère avance qu’elles protègent jusqu’au coup de klaxon.

Après une première journée, Quasar affiche deux belles victoires contre une défaite serrée. Les filles sont fières de leur performance et elles envisagent positivement la suite des choses.

Au second jour, la météo fait des siennes. Pluie, froid et vent. Une combinaison qui ne laisse aucune place à l’erreur.

Le premier match de la journée et dernier match de pool oppose Quasar aux filles de Venus. Les montréalaises ont un bien meilleur contrôle du disque, ce qui leur assure une victoire facile contre les mains moins sures des filles de Québec.

S’en suit le premier match de la ronde finale, où s’affrontent à nouveau Qarma et Quasar. Le résultat va dans le même sens que leur première rencontre.

Pour le dernier match, celui déterminera la 5e et 6e place, Quasar se frottera aux dames de X-Squad, une équipe aussi composée de joueuses de la catégorie des Maîtres. Les adversaires de Quasar réussissent là où les filles de Québec échouent en marquant bon nombre de points malgré les difficultés météorologiques. Quasar tentent de contenir la progression du disque en s’alliant la force du vent, mais les filles de X-Squad ont su exploiter à leur avantage le fait que cela fait plusieurs années qu'elles jouent ensemble.

En conclusion, le tournoi de Trois-Rivières a permis à une équipe nouvellement formée de créer des liens solides en dehors comme sur le terrain. Quasar a cumulé de belles victoires et les défaites ont été constructives. L’équipe Master féminine de Québec anticipe avec fébrilité l’approche du Jazz Fest de Montréal pour mettre à profit les leçons apprises au FrisbeeFest contre les équipes montréalaises avec qui s’est installée une belle rivalité.

MVP : Myralie, pour son intensité sur le jeu et son implication dans le cri d’équipe !

  • Jazz

Pour leur second tournoi, les filles de Quasars s’amènent dans la métropole avec l’objectif de faire mentir l’organisation de ce prestigieux rendez-vous, qui les avaient préclassées 17e sur 20 équipes féminines. Elles se retrouvent au fond d’un pool qui compte Venus, Eclipse et EXO.

 

Le premier match de la journée les opposent à la première équipe du pool, Venus de Montréal. Malgré l’ajout de quelques joueuses d’expérience à leur alignement, plusieurs joueuses de Quasar ne parviennent pas à contenir leur fébrilité. De nombreuses erreurs laissent le champ libre aux filles de Vénus qui en profitent pour se bâtir une avance confortable qu’elles maintiendront jusqu’au klaxon (14-7).

Lors du second match,  Quasar se mesure à une équipe d’Ottawa composé de joueuses aguerries, Eclipse. Bien que les revirements soient moins nombreux, Quasar peine à reprendre la possession du disque et les ontariennes filent vers une victoire convaincante (12-6).

Le troisième et dernier match du pool placent les sherbrookoises d’EXO sur le parcours de Quasar. Dès les premiers points, la confiance s’installe. On sent que Quasar maîtrise de mieux en mieux ses aptitudes, ce qui augure bien pour la suite des choses. La victoire est dans la poche et les filles de Québec peuvent déjà prétendre à une amélioration de leur classement initial (15-3).

Avant les matchs de finales, Quasar doit confirmer sa position par un match croisé contre une équipe du pool voisin. Ce match les oppose à des visages connus, ceux de Qarma. Comme à Trois-Rivières, le match est à sens unique et Quasar remporte une victoire décisive (14-3).

La première journée du tournoi est somme toute satisfaisante. Prendre la troisième place du pool était l’objectif à atteindre.

 

Le dimanche des finales laissait présager une météo fort dérangeante. L’enclave du site offrait une appréciable protection contre les forces éoliennes, ce qui laissait une chance aux joueuses de briller.

Le premier match du matin se déroule contre des joueuses locales, les Tabascocottes. Mieux préparées, les filles Quasar obtiennent une légère avance qu’elles s’acharnent à préserver jusqu’à la fin des 90 minutes de jeu (10-6). Grâce à cette victoire, Quasar pourra batailler pour les positions 9 à 12.

Dans la demi-finale consolation, Quasar rencontre X-Squad, aussi de Montréal. Les filles de Québec les avaient également affronter à Trois-Rivières, lors du second match dominical. Les émotions étaient à fleur de peau entre les deux rivales et les capitaines ont tôt fait de prendre les choses en main dès le début du match pour calmer les ardeurs.

Les filles de X-Squad ont présenté une variété de jeux défensifs qui ont donné beaucoup de peine à Quasar. Elles ont su profiter des revirements pour gonfler une avance que Quasar n’a pu rattraper. X-Squad l’emporte (12-7). Ce n’est que partie remise pour Quasar qui termine donc 12e au Jazz de Montréal.

 

Après deux tournois, Quasar prend du galon. Les stratégies sont appliquées avec plus de conviction. Les filles devront continuer à perfectionner leur aptitudes individuelles. Trop de disques ont été perdus par une échappée ou un mauvais jugement. Il n’y a pas de doute qu’elles y travailleront sans relâche pour le prochain rendez-vous à No Border, sur les magnifiques terrains du UPI d’Ottawa.

 

MVP : Mélissa Vachon, pour son excellence dans le contrôle du disque.

Mention spéciale à Catherine Leblanc, qui a supporté avec brio son escouade.

  • No Border's

Pour leur dernier tournoi de la saison 2016, les filles de Quasar ont foulé le prestigieux gazon du UPI d’Ottawa. Sous un soleil de plomb, le plus que trentenaire No Borders accueille les équipes de l’Est du pays dans une décisive confrontation avant la grand-messe des CUC.

 

Préclassées 15e sur 16 équipes féminines, Quasar doit encore une fois démontrer que leur position dans le classement est une grossière erreur. L’objectif du tournoi est évidemment de tout virer ça à l’envers.

 

La première ronde de matchs les oppose d’abord à une équipe locale, Nebula, qui occupe la seconde position de notre pool. Rapidement dans le match, les filles de Quasar creuse une confortable avance que Nebula n’a pu combler. Le premier match se termine avec une retentissante victoire de 11-4.

 

Le second match place les premières du pool sur le parcours de Quasar. Les redoutées rivales de Montréal, X-squad, se retrouvent sur l’autre ligne d’engagement. Deux points rapides des Montréalaises sont aussitôt comblés par Quasar, mais un meilleur contrôle du disque de X-Squad leur permet d’inscrire 4 points consécutifs que les filles de Québec n’ont pu rattraper. Malgré la défaite de 9-4, on sent que Quasar est sur une bonne lancée.

 

Le dernier match de la ronde place une équipe new-yorkaise devant Quasar. Les Rock-Paper-Scissors (RPS) sont jeunes comparativement aux deux autres équipes d’age master affrontées plus tôt. La vitesse de RPS ne leur suffit pas à gagner le haut du pavé malgré une chaude lutte. Quasar défend habilement sa mince avance pour remporter la victoire, 9-6.

 

En terminant 2e du pool avec deux victoires, Quasar obtient l’opportunité de grimper dans le groupe fort de la catégorie féminine. Elles affrontent alors Salty, une équipe des maritimes préclassées 3e. Avec toujours en tête l’objectif de tout virer à l’envers, les filles de Québec surprennent leur adversaire dès les premiers points. Toutefois, Salty ne s’en laisse pas imposer et répondent aussitôt avec deux points dont un qui dura près de 20 minutes. À leur tour, Quasar inscrit deux points et file vers une victoire à l’arrachée. Un match rude se termine 6-4 à l’avantage de Quasar, qui est maintenant assurée d’un top 8.

 

La journée du samedi fut haute en émotion et en accomplissement. L’énergie est bonne au sein de l’équipe et le travail des dernières semaines semble enfin donner des résultats encourageant. C’est le sourire aux lèvres que Quasar termine la journée.

 

Pour le quart de finale, Quasar affronte Eclipse, d’Ottawa. Les filles de Québec les avaient rencontrées à Montréal et la défaite avait été sans équivoque. Cette fois-ci, gonflées de leur exploit de la veille, les joueuses de Quasar sont mieux préparées à cette confrontation. Rapidement, Québec marquent les premiers points, mais Eclipse réliquent aussitôt. Les points s’échangent en bloc tout au long du match. Toutefois, l’équipe d’Ottawa réussissent à maintenir une légère avance jusqu’au klaxon pour l’emporter 11-9.

 

En consolation, Quasar affronte des visages connues, ceux des Qubs. En match préparatoire, la jeune équipe avait malmené les filles de Quasar. L’occasion était toute donnée pour montrer que ce match était une erreur de parcours. Les 5 premiers points du match sont échangés puis Quasar réussit à inscrire trois points consécutifs grâce à l’effort combiné des meilleurs éléments de l’équipe. L’avance est créée et Quasar bataille ferme pour la préserver, avec succès. Les masters de Québec remporte une satisfaisante victoire de 10-7 contre la jeunesse des Qubs.

 

Pour conclure ce tournoi et déterminer la 5e place, Quasar se mesure à nos voisines venues de loin, Tempest, de Terre-Neuve. C’est effectivement une douce mais implacable tempête de longues passes qui frappe les filles de Quasars. L’excellent contrôle du disque et de l’espace de Tempest ne laisse aucune chance aux filles de Québec. Écrasante défaite de 15-4.

 

Malgré tout, Quasar a atteint son objectif. Partie de la 15e place, les dames de Québec termine au 6e rang avec l’honnête impression qu’elles ont fortement progressée au cours de la saison. Les différents éléments mis en place par les entraîneurs se sont amalgamés de belle façon à Ottawa et cela augure bien pour la prochaine saison.

 

MVP : Marie-France Veer (MF), elle a neutralisé plus d'une adversaire en défensive et a joué un rôle majeur en offensive.

 

Alignement

Catherine Carrier – Cacarr - #12
Catherine Leblanc – Kate - #19
Emilie Gilbert – Émilie - #25
Gabrielle Durand – Gab - #6 
Genevieve Bolduc – Jenny - #5
Genevieve Gauthier – Ge - #45
Genevieve Lepine – Lapine - #68
Jessica Bussières-Leclerc – Jess - #4 
Marie-Eve Thériault – ME - #14
Marie-France Veer – MF - #38
Marie-Hélène Beaudry – MH - #11 
Marie-Christine Poulin – MC - #33
Mélanie Brassard (C) – Mel - #93
Mélany Analfio – Analfio - #10
Mélyssa Vachon – Myl - #3
Mylène Clavreul – Milou - #27
Myralie Roussin - Myra - #36
Nancy Marchand – Nance - #8 
Suzie Dufour – Soz - #30
Sylvie Verret – Sylvie - #13

Et sans oublier nos précieux coachs :
Jean-Pierre Lessard - Delonge
Yannick Leduc - Puncho
Patricia Paradis - Patsy

Liens vers site internet ou média sociaux de l’équipe

https://www.facebook.com/Quasar-ultimate-1717383848477779/?fref=ts