Quake 2015

Dernière modification:

Tournois 2015

  • FrisbeeFest 

Lors de la fin de semaine du 16 et 17 mai Quake a participé à son premier tournoi de la saison 2015. En effet, le Frisbeefest de Gentilly est le premier rendez-vous des équipes compétitives de la province et Québec. Il était donc venu le moment pour la nouvelle cohorte de Quake 2015 de montrer de quoi elle était capable contre l’élite québécoise de la catégorie Open.

L’équipe était préclassée 6e pour ce tournoi. Lors du premier match, nous avons senti que plusieurs joueurs jouaient sur les talons, Magma 2 montait tranquillement le disque jusqu’à la zone de but sans trop de pression défensive de la part  de Quake. Malgré une très belle 2e demie, Quake a dû s’avouer vaincu par la marque de 12-10. Par la suite, nous avons donné une frousse à Mephisto avec un match qui s’est soldé par la marque de 10-9 pour nos adversaires. Les 2 derniers matchs de la journée se sont terminés par une défaite contre Elements et une victoire contre Inferno. La défaite lors de notre premier match nous empêchait d’avoir une chance d’améliorer  notre préclassement lors des matchs du dimanche.

Suite à un souper d’équipe très réussi au Pub au Cochon Fumé le samedi soir. Quake aura un dimanche parfait. En effet, nous avons commencé par une victoire convaincante contre Inferno le dimanche matin et une TRÈS grosse victoire contre Magma2 sur le point Universel afin de prendre notre revanche de notre défaite du samedi.

Quake conclut donc le tournoi en 6e position et respecte donc son préclassement.

MVP Quake = Caporal Busset

LVP Quake = Mad Mike

MVP cochon fumé = Le grand Bum

Best play = Callahan de GOAT

Worst play =  Le backhand chainsaw de Carl

2nd worst play = Le spinorama de l’Animal

La saison de Quake se poursuivra au Jazz de Montréal la fin de semaine du 27-28 juin.

  • Jazz (Montréal)

C’est la fin de semaine du 27-28 Juin que se déroulait, dans l’arrondissement de Verdun, le JazzFest auquel ont participé les joueurs de Quake ainsi que Marc-André Perrault.

Préclassés en 8ieme position de la division open, les joueurs de Quake sont arrivés gonflés à bloc (surtout Vadnais) pour la première journée qui s’est déroulée sous le soleil. Après s’être échangé les points durant toute la partie, Magma ultimate a pris les devants pour remporter ce premier match.  Quake a par la suite affronté BigScience, une équipe des États-Unis dont l’alignement partant ne comptait qu’une quinzaine de joueurs, demoiselle incluse. Malgré leur créativité en défensive et leur détermination, la fatigue a rapidement gagné leur petite troupe.  Quake a terminé le match de façon assez brève, leur permettant ainsi d’aller «encourager» (le verbe encourager à été utilisé afin d’alléger le texte) l’équipe féminine de Québec «Qarma» sur le terrain voisin.

Toutes nos salutations et nos plus sincères vœux aux joueurs de NSOM qui malgré des circonstances difficiles ont su nous offrir une performance incroyable et une leçon de frisbee d’autant plus mémorable. L’expérience a parlé, il était maintenant temps pour Quake de défendre sa place dans le top 8 contre Rockets, une équipe principalement constituée de joueurs de Sherbrooke et qui fut montée sur le vif, pour le JazzFest. Le match fut extrêmement serré, les deux équipes s’échangeant la tête à tour de rôle, c’est finalement une défaite crève-cœur ainsi qu’une sortie du Top 8  qui frappa l’équipe de la vieille capitale juste avant l’heure du souper.

La journée du dimanche fut quant à elle beaucoup plus humide (même si Gamache alias Starbuck ne fait pas partie de l’alignement cette année). C’est dans la pluie, le vent, la boue et les mouettes que les joueurs de Quake ont disputé leurs 3 matchs.  La journée s’est terminée après une victoire à l’arraché contre les masters de l’Ontario et une seconde contre l’élite junior provinciale. C’est toutefois Magma qui empêche l’équipe de repartir avec une journée parfaite, eux qui ont su maitriser les éléments mieux que Quake par le passé (voir ici une petite taquinerie savoureusement lancé, référant aux résultats du FrisbeeFest)

L’équipe termine donc sa fin de semaine au East Side Marios tout près du Ikea. C’est un 11e rang au classement final qui laisse tout le monde un peu déçu, sauf Busset qui a maintenant des nouvelles chaises Ikea. ;)

L’étoile de la fin de semaine revient à Carl Sg pour ses connaissances surprenantes sur le soccer féminin exæquo avec le tronc d’arbre du terrain (dont le nom m’échappe) qui a cumulé, à lui seul, plus de jeu défensif que l’ensemble de l’équipe.

Le titre du joueur le moins utile à son équipe se voit attribuer au pneu avant droit de la Cobalt Ls 2006 couleur BEIGE-âge-d’or de Giant. Merci pour la ride du Madrid au quartier Dix30 sur le pneu de secours un samedi matin 6h. Ne passez pas Go, manquez le premier match et perdez 300$

N.B.  Chaque joueur de l’édition 2015 de Quake possède désormais son surnom maintenant que Vincent s’est vu attribuer le surnom de Marty le Zebre, lui qui a également fait une croix sur son passé de joueur junior un samedi soir de juin Chez Francis, bienvenue chez les hommes.

  • CQU7 (Shawinigan)

C’est sur des terrains synthétiques aussi chaud que l’un de ses joueurs le soir de Jack Ü que Quake débuta le championnat d’ultimate de la belle province. Voulant démontrer que le Jazz n’était qu’une erreur de parcours, de type une fois au chalet, Quake voulait sortir très fort le samedi. Avec deux équipes de Montréal (les Magma) et aussi une de Downtown Montreal (Mephisto) la tâche était ardue, mais possible.

Après un très mauvais départ, Quake commença à jouer, mais le sort du match était déjà scellé. Victoire facile de Magma 1.

Il fallait maintenant oublier ce match et affronter les jeunes de Mephisto. Ce fut un match beaucoup plus serré qui se termina sur le Universe en faveur de Mephisto. Un match de qualité qui a donné droit à plusieurs très beaux jeux de la part des deux équipes.

Dernier match du samedi était contre Magma 2 équipe que Quake commence à connaitre de plus en plus les ayant affrontés à chaque tournoi cette année. Après un très bon départ, quelques bris ont permis à Magma 2 de se sauver avec une victoire de 13 à 10.

C’est donc sur une fiche de 3 défaites que Quake devait se rendre à l’auberge de charme le Flores. On peut comparer cette journée à un épisode de Destiné sur les ondes de TVA, sans saveur au début, une petite intrigue au milieu et un dénouement assez décevant.

C’est donc au beau milieu de la nature, dans un endroit paisible que nous pouvions nous ressourcer. Spikeball, pizza et sardines pour Louif furent à l’honneur. Quelques joueurs de Magma étaient présents dans cette oasis de paix qu’est le Flores,  nous les soupçonnons d’ailleurs d’avoir déclenché l’alarme de feu au beau milieu de la nuit. #niceone

Quake n’avait pas anticipé le trafic du dimanche matin à Grand-Mère et arriva un peu juste pour le match contre Sherbrooke. Malgré les allures décousues du début de match, Quake c’est bien installé lors de celui-ci et est allé chercher sa première victoire du weekend. Tout ça sans la présence de Murphy qui était en route vers un endroit de rêve pour des vacances estivales, Shediac.

Le conte de fée était donc prêt pour le prochain match, la revanche contre Magma 2 et un Top 4.

L’équipe débuta sur les chapeaux de roues et creusa l’avance. Le courage et la détermination de Quake était en train de porter fruit. Quelle belle histoire c’était…. Puis Magma prit un timeout La suite fut beaucoup moins joyeuse et Magma 2 prit le contrôle du match pour finalement l’emporter 13-10. Un de nos joueurs n’ayant pas fait de point durant le match a cependant pu “spiker” le disque sur un appel de faute, “chapeau”.

Quake pourra maintenant dire qu’il a partagé le terrain avec soit Mockingbird ou Elements lors de la finale puisque dans l’indifférence la plus totale des gens sur le site, Quake alla chercher sa revanche sur Mephisto utilisant la partie non utilisée du terrain de la finale.

L’étoile du weekend revient à Mick Gravel pour son amour des Foo Fighters, faire toute cette route pour 4 tounes, bravo !

Prochain tournoi No Borders.

  • No Borders (Ottawa)

Encore une fois cette année le No Borders se tenait sur des terrains aussi parfait que le bronzage uniforme de notre vedette Vadnais.

Le samedi était une journée très intense pour Quake avec un premier match à 08h00 contre Magma et un match en fin de journée contre Shrike ou Stride ou Strike ou Trident, nous ne sommes pas encore sur.

Après une défaite Universe contre Magma et une sale volée contre Sheppards. Quake disputa un tournoi inter équipe de spikeball très relevé, dominé largement par le duo Mike et Carl (best in the business), tout juste avant nos matchs contre Iron Crow et “shrike”

Le match contre Iron Crow ne fut qu’une formalité, Quake était très rapide sur le terrain.

Le dernier match de la journée, contre Shrike fut digne d’un match entre Lex Luger et Undertaker, très physique. Après que le colosse Carl ce soit fait dévisser et que Busset est répeté la scène entre Patrick Cloutier et le Warrior Brad «Freddy Krueger» (voir crise oka 1990 sur google). Quake prit le controle du match et le remporta à l’arraché.

Avec une victoire contre Magma, Quake se serait assuré d’un top 8 mais non, il a fini avec un blind date avec les filles de Qarma et un Silent Will à court de ressource. Merci Mel !

C’est après avoir recu des volées de Carl et Murphy que Quake se réveilla le dimanche matin avec encore une fois une journée chargée.

Ce fut Borderline, Red Circus et Sherbrooke. 
Malgré les 56 layout D de Swan, notre seule victoire fût contre Red Circus….

Quake revint donc à Quebec avec un résultat passable, tout en faisant un pit stop à Lachute pour un numéro 4, hot dog poutine.

Le prochain tournoi sera donc au PAUC à Puerto Morales 2015, où vous serez innondés de post.

Merci de nous avoir suivi au courant de l’année et surtout de celle à venir.

 

  •  Quake au PAUC 2015

 

C’est du 16 au 23 novembre que l’AJJUQ envoyait ses 20 plus beaux membres masculins au Mexique dans le cadre des championnat Pan américains d’ultimate.

Voici donc le court récit d’une équipe qui s’est soudée, s’est amusée et qui a tout laissé sur les terrains chauds et sentant l’écurie du Polo Rey Club de Puerto Morelos.

Jour 1

C’est donc sur un vol de Sunwing, ma foi beaucoup plus calme à l’allée qu’au retour, que les gars de Quake se sont dirigés vers Cancun pour les jeux Pan américains. Dès notre arrivée, notre allure de cégépiens nous a permis de se faire offrir de la tequila 85 fois dans les 4 premières heures. Ce nombre équivaut d’ailleurs, au nombre de games de Heartstone joué par Ti Phil lors de la première journée, et ce bien caché du soleil. Nous logions au luxueux hotel Jade, resort qui n’a rien à envier au fameux motel Coconut. L’orage lors de notre arrivée n’a pas chassé notre envie de nage papillon et d’aquaforme et c’est donc sous la pluie que nous avons commencé à profiter de la piscine du Jade. Après un souper d’équipe et  une soirée au sports bar, nous sommes allés nous reposer pour le lendemain, se posant tous la même question: nos amis dansantes inconnues possédant certains attributs de la famille Kardashian,  avaient-t-elle passées le portique de côté car à l’œil ça passait pas si elles entraient droite.

 

Jour 2

Nous avons profité d’une journée tranquille sur le resort avec un petit entrainement sous le chaud soleil du Mexique et, au travers du setup pour le souper qui s’installait à la vitesse du Mexique: 8 tables, 8 gars, 8 heures. La nervosité et l’excitation s’installait de plus en plus et on ne pouvait plus attendre pour le premier pull, en ayant l’espoir qu’il ne soit pas un “never in”. La soirée d’ouverture fut dès plus excitante pour les passionnés de peinture à numéro et de philatélie. Peu d’équipe se sont présentées à l’évènement, ce qui n’a surement pas aidé à l’ambiance générale.

Jour 3

Le premier match était contre Fenix et nous étions plus que prêt pour ce match. Plus prêt que l’équipe de Skyd Magazine qui était censé nous streamer en tout cas… Le reflux gastrique de Poker a sonné la charge et par la suite un match très endiablé a été remporté par les gars de Quake. Ce fut bon pour le moral et cette victoire nous a prouvé que nous avions le talent pour participer à ce tournoi. C’était bien de voir que Felix et Beaver pourraient suivre notre rythme lors ce tournoi. Ce match est maintenant sur les internets au grand plaisir de 5 ou 6 personnes. https://www.youtube.com/watch?v=EnCNtCjjxSY

Le match suivant était contre Churrua, une équipe de l’Uruguay mais avec 5 joueurs américains très solides. Nous n’avons pu nous ajuster à leur défensive lors de ce match et avons malheureusement échappé cette rencontre. Comble du malheur, Ouellet c’est fait “skyer” par un joueur alliant les attributs de Peter Griffin et Popol dans les Boys.

Le dernier match était contre Xalaperos, une équipe de la côte ouest mexicaine. Ils étaient très athlétiques, mais il faut croire que nous l’étions davantage, puisque nous avons gagné le match 14 à 7. C’est après avoir pris 56 clichés et selfies avec la mexicaine qui semblait vouloir revenir dans la valise d’un des gars que nous avons repris le chemin de l’hôtel. Note importante: seul la valise à PA, un sac de hockey, aurait pu contenir la dite dame.

 

 

Jour 4

Le premier match contre Evolution de Medellin est le type match qui nous rappelle pourquoi nous partageons tous la passion de ce sport: intense, spectaculaire et spirit Les photos de ce match sur le site des PAUC prouvent à quel point ce match fut intense. Heureusement nous avons fini du bon côté à la fin du match, victoire de 14-10. Le style des colombiens était très différent du nôtre, plusieurs petites passes rapides, des “circles cut” et du jeu immensément rapide. Note: Aucune blague sur Pablo Escobar n’a été faite, bravo les gars

Par la suite Xaquima nous ont totalement détruit, un peu comme Carl et Jeff lors du dernier souper, le glas était sonné, on affronterait donc Communidad del Oso en quart le lendemain matin. 

Jour 5

Nous connaissions Communidad de réputation et de talent. Il s’agit d’une très bonne équipe qui a cependant un spirit très douteux. Ils ont réussi à nous embarquer dans leur jeu et nous sortir de notre match. C’était “call” après “call” et disons qu’ils ont utilisé la barrière linguistique pour s’impliquer dans toutes les situations entres deux joueurs. Ce qui est aussi tannant que quelqu’un qui imprime son livret devant nous au guichet !  La barrière linguistique ne semblait plus un problème lors du spirit circle, lorsque le capitaine a mentionné à Carl qu’il pouvait laisser de côté son espagnol de Sainte Julie, car tous parlaient anglais. Il faut  tout de même mentionner qu’il s’agit-là d’une équipe très talentueuse qui nous a battu avec un style de jeu très rapide. Ces situations peuvent arriver lors d’un match et il faut savoir les gérer. Ce fut une expérience enrichissante pour les gars de l’équipe.

 

C’est donc hors du top 4, que nous devions représenter le Québec jusqu’à la fin du tournoi au meilleur de nos capacités. Encore une fois c’était Evolution qui se trouvait sur notre chemin. Après un prestation de cirque de Mickey dans la zone des buts qui le sorti pour le reste du match, nous nous sommes accrochés et avons amené ce match jusqu’au universe. La suite est maintenant un classique: Dave layout D sur la première passe et boum on gagne… Quel homme ce Dave, autre victoire contre Evolution et on s’assure de la 5e ou 6e place.

 

Dernier match du tournoi, contre notre premier adversaire, Fenix. Ils voulaient leur revanche à tout prix. C’est avec une équipe quelque peu amoché que nous avons entrepris notre dernier match. Quake tirait de l’arrière par 5 à un certain moment, mais a effectué un retour de fin de match digne d’un film d’Hollywood à petit budget. Cependant, nous l’avons échappé sur le point Universe. Mention spéciale à nos gars de Powerline qui ont joué les dix dernières minutes du match c’était quelque chose soit 9 minutes de plus que Poker dans la semaine !

Note: Carl a lancé un callahan lors ce match

 

C’est donc avec quelques Mango Tango derrière la cravate que Quake s’est occupé de l’animation sur le resort pour les journées suivante, qui aurait cru que des adultes matures comme nous aurait pu avoir autant de plaisir avec une “trippe” pour enfant de Hello Kitty.

 

Il s’agit d’une expérience extraordinaire pour les gars de l’équipe, nous sommes tous comblés de notre semaine et avons laissé tout ce que l’on avait sur le terrain, notre objectif principal est donc réalisé. En peu de temps et avec des joueurs provenant de plusieurs équipes, la tâche n’était pas des plus simples. Cependant, tous les joueurs ont su trouver leur rôle dans l’équipe ce qui a permis à la machine Quake d’avancer. L’amélioration de l’équipe au cours de ces 3 jours est incroyable.

On vous remercie de nous avoir suivis… et un merci très spécial à la Voie Maltée de nous avoir soutenus dans notre projet des PAUC 2015

Amitié ! Amitié ! Amitié !

Après une gorgé de vin je dirais que nous n’avons pas d’étoile à donner à des joueurs spécifique mais bien que tous ensemble avons tenté de rejoindre la même étoile, étoile aussi brillante que les yeux de notre chèr Lobster.

 

Note: pour les détails plus croustillants on fera peut-être un party post PAUC.

Pour connaître les faits saillants des tournois de 2014, cliquez ici.

Pour connaître les faits saillants des tournois de 2013, cliquez ici.

Alignement 2015

  • Alexis Frenette
  • André-Philippe Pouliot
  • Carl Saulnier-Gagnon
  • Charles Doucet
  • Éric Lafrance
  • Étienne Boucher-Kirouac
  • Étienne Gagnon
  • Francis Leduc-Tremblay
  • Gabriel Vadnais
  • Guillaume Normand
  • Jean-François Pettigrew
  • Justin Ferland
  • Louis-Philippe Asselin
  • Martin Murphy
  • Mathieu Mercier
  • Mathieu Pesant
  • Michael Gravel
  • Mikaël Paré-Chabot
  • Philippe Montminy
  • Rémy Genest
  • Simon Gauthier
  • Vincent Audibert
  • Vincent Busset
  • Vincent Lavoie
  • William Fafard-Turcotte